Faire un book fashion sur Paris
Faire un book fashion

L'univers de la beauté et de la photo

L'industrie de la beauté


Une économie de plusieurs milliards d'euros repose sur nos insécurités au sujet de notre beauté, de la taille, la forme et l'apparence de notre corps. Les industries principales de la beauté - la mode, les cosmétiques, la perte de poids et la chirurgie esthétique - réalisent plus de profits plus nous sommes insatisfaits de notre apparence. Il n'est donc guère surprenant que ces industries dépensent des millions d'euros pour promouvoir les idéaux de beauté qui sont presque impossibles à réaliser. Notre incapacité persistante à la hauteur de ces idéaux garantit virtuellement que nous allons continuer à investir notre argent (et nos espoirs) sur le dernier régime "minceur" miracle, les vêtements à la mode, ou les crèmes « anti-âge » et potions diverses.

Corsets, bustiers, wonder-bras, collants, juste-au-corps : chacune de ces tenues est conçue pour promouvoir la religion de la beauté du corps féminin « parfait ». Bien sûr, les modes vestimentaires changent avec l'évolution des normes de la beauté féminine. Alors que les corsets et les bustiers soulignent les ceintures incroyablement petites, les hanches larges et les gros postérieurs, la mode d'aujourd'hui insiste souvent sur de gros seins et les ventres plats, et les silhouettes tonique et sportives, parfois très minces. Mais qu'est-ce que la mode a à voir avec la façon dont nous pensons de notre corps ? Que peut nous apprendre une analyse critique de la mode ?


Les tendances de la mode peuvent nous apprendre sur les relations dans une société à un moment donné


Par exemple, la mode féminine s'est déplacée par rapport aux restrictions sur la longueur des jupes et les corsages serrés du 19ème siècle à la plus courte mini-jupe préconisée par les militants des droits des femmes au tournant du siècle, à la peau nue laissée paraitre par les robes des années 1920. Nous pouvons voir que certaines des restrictions sociales, économiques et juridiques sur les femmes ont commencé à s'atténuer, la mode féminine est devenue moins restrictive. Il est utile d'envisager, cependant, si à un moment plus révélateur et où la mode moulait les formes des femmes, elle ne devenait pas presque aussi oppressive pour les femmes tel que les corsets et les bustiers des époques antérieures.

La Mode et la publicité de mode peuvent influencer la façon dont nous pensons de notre corps.


modele

Quand la mode est conçue pour répondre aux allures grandes et élancées des mannequins, il est peu probable que la majorité des femmes seront en mesure de vivre à la hauteur des idéaux de beauté qu'elles voient sur les podiums et dans les pages des magazines de mode. Certaines études ont même montré que les femmes et les filles qui sont des lecteurs plus fréquentes des magazines de mode ont une plus pauvre image de leur corps. Avec cette prise de conscience des façons dont le secteur de la mode contribue à abaisser l'estime de soi des jeunes filles et des femmes, en 2006, les organisateurs de la Semaine de la Mode de Madrid ont interdit les modèles trop minces d'y participer. Alors que les porte-parole de l'événement ont dit qu'ils voulaient simplement éviter de promouvoir le malsain, l'anorexique ou le look « hérone chic », les représentants des agences de mannequins en sommet en Amérique ont exprimé leur indignation sur le mouvement, ce qui exclurait de l'événement bon nombre de leurs plus hauts salariés. Il y a de l'espoir, cependant : les organisateurs d'événements similaires en Italie se sont dit considérer de telles interdictions.

Nous passons plus de temps à nous inquiéter de la mode que des plus importantes questions politiques, sociales et même morales et affectives

modele allongee


Ce n'est pas un hasard si, en mettant l'accent sur la minceur féminine développée dans les années 1920 en Amérique, tout comme l'obtention par les femmes du droit de vote, elles ont commencé à faire leur chemin dans un territoire interdit auparavant, comme professeur dans les classes universitaires et les professions auparavant électives et misogynes. Peut-être parce que beaucoup dans la culture actuelle se sentaient menacés par les nouvelles libertés des femmes, de nouvelles normes de la beauté du corps ont été développées, les normes qui ont encouragé les femmes à passer plus de temps sur leur garde-robe, le maquillage et la forme du corps et moins sur l'activisme, la carrière et la politique.

Cela alimente le doute de soi et
la haine de soi chez les consommateurs


De même, l'industrie des cosmétiques promeut des normes impossibles à tenir pour une beauté parfaite, tout en suggérant que les caractéristiques naturelles telles que les « rides et ridules, taches de rousseur » et même les pores sont inesthétiques. Cela alimente le doute de soi et la haine de soi chez les consommateurs, qui sont plus disposés à dépenser leur argent durement gagné pour acheter des produits pour cacher leurs innombrables soi-disant « défauts ».

Comme le souligne Naomi Wolf, nous dépensons 20 milliards de dollars par an en produits de beauté et en produits cosmétiques. C'est assez pour payer :


En d'autres termes, au lieu d'acheter les dernières poudres et potions dans l'espoir d'atteindre la perfection physique et la beauté supprême, nous pourrions aider à l'amélioration de la santé, la sécurité, l'éducation, les possibilités de carrière et la sécurité des femmes à travers le monde.

Mode, cosmétique et les hommes


Depuis le début de la publicité moderne, la mode, les cosmétiques, la chirurgie plastique et les industries de perte de poids ont principalement ciblé les femmes. Ces dernières années, cependant, ces industries ont jeté leur dévolu sur les hommes aussi. Beaucoup d'entreprises de cosmétiques ont maintenant constitué des lignes hommes, essentiellement de produits de soins de la peau et des cheveux, mais aussi des "parfums" et un assortiment de "produits de toilette". (Bien sûr, ils ne peuvent pas appeler ces choses parfums et maquillage mais c'est néanmoins ce que c'est !) Dans le même temps, les mannequins hommes sont plus agressifs sur le marché avec des images de modèles masculins musclés avec des bras ciselé, souvent dans des poses suggestives sexuellement.


Est-ce que la vente de normes corporelles irréalistes pour les hommes, à certains égards un développement positif pour les femmes ? Est-ce que cela suggère que les femmes et les hommes sont enfin égaux ? Jean Kilbourne pense que "Non". ce n'est pas un développement positif pour les hommes ou les femmes. Au contraire, on peut voir cela comme une tentative par les industries de la beauté pour augmenter les profits en leur inculquant l'insécurité chez les hommes aussi. Mais Kilbourne note que les industries de beauté ne sont pas aussi dangereux pour les hommes comme ils le sont pour les femmes, parce que notre société a tendance à juger les hommes sur leurs réalisations plus que sur leur apparence.

La perte de poids et la chirurgie plastique


90% des femmes américaines pensent qu'elles pèsent trop. Tous les jours 25% des femmes ont un régime alimentaire, terminent un régime ou en commencent un.

Ces jours-ci notre société semble souffrir de la manie de la cure de jouvence. D'innombrables émissions de télévision et les articles des magazines se concentrent sur la transformation physique des personnes. Perte de poids et « tonifiants », coupes de cheveux, couleur des cheveux et maquillage, les changements de costumes, et même la chirurgie plastique sont devenus les fers de lance du relooking largement médiatisé. De telles histoires et les photos d'accompagnement "avant" et "après" fournissent au public des messages puissants. Elles impliquent que:

dans notre société actuelle c'est devenu presque impératif d'en passer par là pour réussir


Cette promesse, cette idée qu'être mince, plus tonique, d'avoir un corps plus beau, c'est aussi devenu un élément de jugement par les autres et dans notre société actuelle c'est devenu presque impératif d'en passer par là pour réussir.

Les Américains passent maintenant plus de 40 milliards de dollars par an sur les produits de perte de poids et des programmes de régimes. 90% des femmes américaines se considèrent en surpoids et près de la moitié d'entre eux suivent un régime amaigrissant. La France a encore beaucoup de retard sur les U.S.A.

Ironie du sort, contrairement aux promesses de l'industrie alimentaire, la majorité des personnes qui suivent un régime regagnent tout le poids qu'elles ont perdu dans les 1 à 5 ans, et peuvent aussi prendre des kilos supplémentaires. Les chercheurs suggèrent que les régimes entraînent notre corps à s'adapter à ces périodes auto-imposées de « famine » en ralentissant notre métabolisme et contribuent plus efficacement à stocker la graisse. Dans un sens, le régime alimentaire peut effectivement nous conduire à prendre du poids. Bien que ce qui est bon pour les marges bénéficiaires de l'industrie de la perte de poids, il peut prendre un lourd tribut sur notre santé. Les régimes extrêmes de perte de poids peuvent entraîner des effets secondaires allant de la mauvaise haleine à des dommages aux organes et, dans les cas les plus graves, la mort suite à des carrences alimentaires. Les gourous de l'alimentation semblent indiquer que plus mince on est, plus sain on est. Des recherches récentes suggèrent que les personnes modérément obèses sont en meilleure santé et ont une espérance de vie plus grande que ceux qui souffrent d'insuffisance pondérale.

Les Américains dépensent un montant supplémentaire de 15 milliards de dollars chaque année en chirurgie esthétique. Et le nombre de patients et d'opérations est en forte augmentation depuis 1997, le nombre d'opérations de liposuccion a augmenté de 111%; l'abdominoplastie est en hausse de 147%, et les injections de Botox ont augmenté d'un étonnant 2 446%. Comme l'industrie s'est développée, la gamme d'offre d'opérations également. En plus des célèbres « lifting », « remodelage du nez » ou l'élargissement des seins, les patients peuvent maintenant subir des opérations vaginales ou labiale de « rajeunissement » ou même acquérir des cicatrices de balles factices pour leur donner un certain look.

L'industrie de la chirurgie cosmétique aux Etats-Unis est que peu réglementée, et parce qu'elle est si lucrative elle peut attirer les praticiens sans scrupules et sous-qualifiés. En vertu de la réglementation fédérale actuelle, n'importe qui avec un diplôme médical peut effectuer des opérations de chirurgie plastique, qu'il s'agisse ou non d'avoir été formés et certifiés pour leurs compétences. Certains états permettent même à ceux qui n'ont pas terminé leur formation médicale d'effectuer de telles actes chirugicaux. Et les résultats peuvent être dévastateurs, défigurer un corps, engendrer une paralysie, des douleurs chroniques, des infections et même la mort.

Même pour ceux qui ne subissent pas de telles opérations, la chirurgie esthétique peut avoir des effets pervers psychologiques. C'est ainsi qu'un nombre croissant de célébrités, de modèles et de personnalités publiques subissent de telles opérations, les normes de beauté se déplaçant encore plus loin du corps naturel vers l'artificiel de plus en plus inaccessible.

Demandez-vous ...


Pourquoi est-il acceptable pour les femmes de s'habiller en costumes de style mensware, mais tout à fait inacceptable pour les hommes de s'habiller en jupe en dentelle, ou quelque chose considéré comme « féminin » ?

Quel est le plus oppressif pour les femmes? Corsets de l'époque victorienne, longues jupes, bonnets et gants ou la pression de porter des décolletés pigeonnants, des bodys moulants et ultra-serrés, des jeans taille basse ?

Combien de temps passez-vous chaque jour sur vos vêtements et le maquillage ? Comparez cela avec la quantité de temps que vous consacrez à d'importants problèmes sociaux comme la pauvreté ou les préjugés.

Avez-vous déjà remarqué combien de produits cosmétiques pour les femmes de nos jours ressemblent ou sentent comme de la nourriture ? Les femmes sont encouragées à « nourrir » leur corps avec des produits tels que des gommages sucre vanillé pour le visage, des hydratants à la saveur mousse au chocolat, noix de coco et beurres pour le corps. Dans le même temps, les femmes sont invitées à limiter leur consommation actuelle des choses comme le sucre, le chocolat et le beurre. Y a-t-il un lien entre ces tendances ?

Le concept Book-Modele.com


Book-modele.com ne se base pas entièrement sur la perfection physique. En effet, « Etre mannequin » ne signifie pas « être exceptionnellement belle ». La beauté peut s'exprimer de différentes façons, « avoir du charme », un charme naturel que le photographe se chargera de relever grâce à un travail combiné du modèle, de la maquilleuse et de la coiffeuse. Chaque personne est unique ; chaque personne peut devenir ce qu'elle souhaite, chaque personne peut donc faire de la mode à condition de s'en donner les moyens. Et ça, Book-Modele.com l'a compris.

La photographe de book-modele.com sait s'entourer de collaborateurs ayant de l'expérience dans la mode. Pour faire des photos il ne faut pas forcément être un homme ou une femmes avec des mensurations parfaites et une beauté sans défaut. C'est le rôle du photographe de faire ressortir le charme et la beauté et Book-modele.com travaille avec des personnes de toutes origines, qu'elles soient petites, grandes, corpulentes, homosexuelles, androgynes, percées ou tatouées. Le rôle d'un bon photographe est de mettre en valeur la beauté qui se cache en chacun de nous sans avoir recours à des régimes, des opérations de chirurgie plastique ou des produits cosmétiques destinés à modifier votre apparence. Un bon photographe utilise vos atouts personnels et les fait ressortir avec des maquillages judicieux, des coiffures qui vous vont et des tenues vestimentaires assorties à votre physique.



Suivez ce lien pour approfondir les questions de mode et de beauté


D'autres pages de mon site de photographe peuvent vous intéresser

Faire une séance relooking
BESOIN D'UN RELOOKING ?Contactez-moi pour réaliser une séance relooking en photos et coaching personnalisé
Produits de soins
PRODUITS DE SOINQuelques conseils beauté sur l'utilisation des produits de soin pour être belle en toute circonstance
Comment devenir élégant
COMMENT DEVENIR ELEGANT ?La majorité des hommes s'habillent mal et ne connaissent plus les codes de base du vestimentaire

 

Quelques photos de mon book professionnel pour illustrer le thème de cette page

Beauté Brésilienne Un exemple de la beauté brésilienne
Beauté asiatique La beauté des modèles asiatiques
Beauté africaine La beauté des femmes africaines

Tags - Mots Clés

Réseaux Sociaux

Partagez sur Google+


Partagez sur Facebook


Tweetez-moi sur Twitter



Publicité

Mire calibration